Sessions plénières

A la suite de la matinée plénière durant laquelle vous avez pu découvrir une actualité technologique particulièrement riche, nous avons été fiers et heureux de vous avoir présenté les 3 grands témoins, qui par leurs parcours et leurs expériences, nous ont donné leur point de vue et leur vision sur les usages de la carte et de la géographie.

Erik Orsenna, économiste, romancier et membre de l’Académie française

Erik Orsenna est économiste de formation, spécialiste des matières premières. Il a été conseiller culturel du président François Mitterrand et a siégé vingt années au Conseil d’État. Dans ses essais sur le coton, l’eau, le papier, et bientôt la mer, il explore la mondialisation. Également romancier, il a obtenu le prix Goncourt en 1988 avec L’Exposition coloniale.

Son dernier livre, Mali, ô Mali a été publié en février 2014. Il est membre de l’Académie française. Voyageur infatigable, curieux des autres et de notre monde, Erik Orsenna est un passionné de géographie, à tel point que, quand il écrit, il le fait en étant entouré de cartes. Il considère que deux tendances profondes de sa vie sont l’économie et la géographie.
Romancier et homme politique (de son vrai nom Eric Arnoult) il est né à Paris. Après des études de philosophie et de sciences politiques, il choisit l’économie. De retour d’Angleterre (London School of Economics), il publie son premier roman en même temps qu’il devient docteur d’État. Il prend pour pseudonyme le nom de la vieille ville du Rivage des Syrtes, de Julien Gracq. Suivent onze années de recherche et d’enseignement dans le domaine de la finance internationale et de l’économie du développement (Université de Paris I, École normale supérieure).
En 1981, Jean-Pierre Cot, ministre de la Coopération, l’appelle à son cabinet. Il s’y occupera des matières premières et des négociations multilatérales. Deux ans plus tard, il rejoint l’Élysée en tant que conseiller culturel. Dans les années 1990, auprès de Roland Dumas, ministre des Affaires étrangères, il traitera de la démocratisation en Afrique et des relations entre l’Europe du Sud et le Maghreb. Entre-temps, il a quitté l’Université pour entrer, en décembre 1985, au Conseil d’État. Il a été élu à l’Académie française en 1998.

Il a écrit plus d’une trentaine d’ouvrages, dont L’Exposition coloniale, prix Goncourt 1988, Madame Bâ, Les Chevaliers du subjonctif, Portrait du Gulf Stream, Voyage aux pays du coton, Salut au Grand Sud avec Isabelle Autissier, Un monde de ressources rares, L’Avenir de l’eau, Quels espaces pour demain ?, Sur la route du papier. Il préside par ailleurs le Centre International de la mer à la Corderie Royale de Rochefort.

Erik Orsenna a partagé avec nous le 1er octobre ses multiples passions et son goût pour les voyages, où la carte et la géographie occupent une place toute particulière.


Valérie Mancret-Taylor, Directrice générale de l’Institut d’Aménagement et d’Urbanisme de la région île-de-France

Valérie Mancret-Taylor est architecte de formation, avec un double diplôme de l’École d’architecture de Versailles et de la School of Architecture de l’Université de l’Illinois. Elle est aussi titulaire d’un Master en Aménagement et Urbanisme de l’Institut d’études politiques de Paris et est architecte urbaniste en chef de l’Etat.

Valérie Mancret-Taylor a été nommée directrice générale de l’IAU île-de-France en avril 2014, après un parcours professionnel très riche qui lui a permis de travailler successivement dans le secteur privé, au sein des services de l’État et à la Région île-de-France. En effet, entre 1990 et 1998, elle a exercé le métier d’architecte au sein de l’agence créée avec ses 2 associés, puis a occupé les fonctions de maître d’ouvrage à l’OPAC de Paris. En 1999, elle a rejoint la fonction publique comme déléguée départementale de l’ANAH pour Paris à la Préfecture de Paris. Elle a intégré en 2003 la Direction Régionale de l’Équipement de l’île-de-France en tant que responsable du groupe Urbanisme et projets spatiaux à la division Urbanisme et schéma directeur.
En 2005, elle a rejoint les services de la Région île-de-France au poste de directrice de la planification, de l’aménagement et des stratégies métropolitaines. A ce titre, elle était chargée de mettre en œuvre les politiques d’aménagement du territoire décidées par le Conseil Régional d’île-de-France et a assuré le pilotage de la révision du Schéma directeur régional (SDRIF). Tout au long de sa carrière, Valérie Mancret-Taylor s’est passionnée pour toutes les formes de représentation des territoires, mises au service des acteurs publics pour aider à définir ou à porter les politiques de développement et d’aménagement.
Aujourd’hui à la tête de l’IAU îdF, bien connu pour sa maîtrise des outils et des techniques de représentation des territoires (le MOS, Ecomos, les Visiau, le 3D, la data visualisation, les applis mobiles, …), Valérie Mancret-Taylor nous a fait part de ses coups de cœur et de ses interrogations en matière de cartographie et plus généralement de représentation des territoires.

Elle a évoqué les 25 ans de partenariat fructueux entre l’IAU îdF et Esri France et nous a parlé des pistes de réflexion aujourd’hui envisagées par l’IAU îdF pour continuer à exploiter au mieux toutes les possibilités offertes par les nouvelles technologies.


Jean-Luc Arnaud, historien, architecte et directeur de recherches au CNRS

Jean-Luc Arnaud, spécialiste des grandes villes de l’Orient méditerranéen, est tout d’abord un utilisateur assidu de la cartographie qu’il exploite à la fois comme source, comme outil de recherche et comme moyen d’exprimer les résultats de ses travaux. Il a aussi publié un ouvrage consacré à l’analyse spatiale et aux usages de la cartographie en histoire (Parenthèses, 2008).

Depuis plus de cinq ans, il est responsable du développement d’un programme dédié à la valorisation du patrimoine cartographique – CartoMundi – dont il a été le fondateur à la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme - MMSH - à Aix-en-Provence, composante de l’université d’Aix-Marseille. Au sein de la MMSH, J.-L. Arnaud dirige aussi le pôle Espace et représentations. Ce pôle propose aux chercheurs en sciences sociales une expertise en matière d’usages des représentations graphiques et de géolocalisation des sources anciennes. C’est dans ce cadre que CartoMundi a été développé. CartoMundi est un site web public et une plateforme collaborative. Son interface présente la particularité d’être organisée autour d’un planisphère en ligne. Elle offre la possibilité de rechercher et de sélectionner les documents sur la base de l’espace géographique qu’ils représentent. Des tableaux d’assemblage géoréférencés permettent de naviguer avec facilité au sein des séries cartographiques et des collections conservées par les partenaires du programme. A ce titre, CartoMundi offre des services sans équivalent en matière de gestion et de signalement des fonds patrimoniaux.

L’Institut national de l’information géographique et forestière – IGN – et la Bibliothèque nationale de France ne s’y sont pas trompés, ils soutiennent CartoMundi depuis sa création et contribuent de manière substantielle à l’alimentation de ses bases de données. Les économies d’échelle engendrées par ce partage des informations contribuent à élargir le réseau à des partenaires aussi différents que la Bibliothèque nationale d’Estonie ou bien l’université Laval de Québec. Actuellement le site web – cartomundi.eu - propose 35 000 références et plus de 2000 reproductions accessibles gratuitement.

Jean-Luc Arnaud a présenté à la fois les derniers résultats et les projets de CartoMundi. Il nous a aussi fait partager sa passion pour le monde immense mais encore peu exploré des séries cartographiques.

  • Rejoignez-nous
  • FaceBook
  • FaceBook
  • Twitter
  • Viadeo
  • Linkedin
  • YouTube
  • RSS
  • arcOrama
  • arcOpole
  • ArcEduc
  • PaperLi

© Esri France 2014 | Mentions légales | Powered by LD SERVICES with Isotools Studio | Emarketing by Pullseo Powered by Pullseo


En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, permettant notamment d'optimiser votre visite.

Pour en savoir davantage sur notre politique en matière de cookies